Contact

Ca y est ! La saison estivale bat son plein, avec son lot de voyages, de détente, de bords de mer, de soirées en terrasse et de grands bols d’air. Impossible donc de ne pas vous parler des notes solaires. Fermez les yeux et respirez, il est fort probable que l’idée de vos prochaines vacances sente la crème solaire. Et pour cause ! Dans notre inconscient et dans l’imagerie collective les notes solaires sont irrémédiablement liées aux vacances d’été. Et grâce au marketing olfactif, vous pouvez voyager sans même quitter votre quotidien.

Petite explication de notre fragrance designer : Différentes notes dites « solaires » participent à cette odeur de vacances que nous connaissons tous et qui évoquent directement maillot de bain et séance de bronzage à la plage : les notes salicylées, les fleurs blanches (tiaré, tubéreuse, frangipanier, gardénia, ou encore ylang ylang…), ou encore fruits exotiques pour ne citer que les plus connues. Décryptage.

 

Si les parfums aux notes salicylées sont décrits comme solaires, cela est dû au pourcentage très important du salicylate de benzyl (utilisé à ce moment comme filtre solaire) dans la formule du parfum original de l’Ambre solaire (lancé en 1935) de la marque Garnier/L’Oréal, dont nous connaissons tous le succès planétaire.  Les parfumeurs disposent donc d’une palette de salicylates donnant cet effet solaire au parfum,  mais ils ne sont pas les seuls éléments à apporter cette impression de vacances au soleil.

 

Les fleurs blanches sont elles aussi très bien placées pour évoquer la détente à la plage. Parmi elles, probablement la plus connue : la fleur de tiaré, qui est utilisée dans la fabrication du monoï. Indissociable senteur des séances de bronzage et des iles tropicales paradisiaques, le monoï est en fait le résultat de l’infusion et macération des fleurs de tiaré dans de l’huile de copra. On l’associe généralement à des notes envoûtantes et crémeuses comme la vanille et la noix de coco, pour  apporter une dimension chaude et enveloppante très reconnaissable.

 

La fleur de tiaré elle-même possède des tonalités de fleur d’oranger, de jasmin avec des facettes noix de coco et vanillées et une quantité non négligeable de salicylates. En marketing olfactif, ce parfum est proposé de façon assez évidente dans les pharmacies, chez les opticiens, dans des boutiques vendant des maillots de bain, ou encore des agences de voyage, c’est-à-dire dans des secteurs d’activité qui ont un lien direct avec les vacances. Dans ces espaces, la diffusion de ces notes offre de très bons résultats. En effet, elle permet une immersion immédiate du client sur le bord de plage et favorisera d’autant ses achats dans cette perspective.

 

Si la fleur de tiaré est la star des fleurs flanches, les  autres fleurs solaires comme le frangipanier, le gardénia, l’ylang ylang ou encore la tubéreuse ne sont pas en reste.

 

Le frangipanier par exemple, se rapproche de la délicatesse de l’odeur de la fleur d’oranger avec des inflexions plus solaires, délicieusement poudrées et légèrement amandées. Cette fleur originaire des Antilles est aussi extrêmement répandue en Asie. Elle évoque ainsi facilement une ambiance exotique et solaire et nous transporte instantanément sur une plage de sable blanc. Grâce au marketing olfactif, les clients seront comblés par cette odeur rappelant les vacances d’une façon  légèrement  plus sophistiquée qu’avec la fleur de tiaré. L’odeur du frangipanier est idéale pour apporter une signature élégante tout en gardant cette sensation d’évasion et de voyage.

 

 

Le gardénia, moins connu, possède quant à lui des tonalités vertes et fruitées rappelant la rhubarbe, épicées de clous de girofle et florales jasminées. Il apporte une belle luminosité aux compositions avec une subtile note exotique. Cette fleur est souvent associée au jasmin ou à la tubéreuse.

Nous ne pouvons pas extraire d’huile essentielle ou d’absolu de la fleur de frangipanier ou du gardénia mais grâce à la méthode du headspace, nous en connaissons leur composition qui nous permet de recréer en laboratoire leur parfum suave et délicat.

L’ylang ylang originaire des Comores, remplit l’espace d’exotisme. Sa description olfactive se caractérise par une odeur florale jasminée, épicée girofle et légèrement animale évoquant parfois l’odeur du cheval. De plus certaines molécules présentes dans l’huile essentielle lui confèrent une odeur médicinale parfois surprenante.

Enfin la tubéreuse possède des tonalités florales rappelant le jasmin, la fleur d’oranger, le chèvrefeuille, des notes miellées et capiteuses et une facette légèrement médicamenteuse. Son opulence révèle une belle richesse dans les compositions.

 

Toutes ces notes participent à la sensation de bien-être et de détente qui bercent nos rêves ou nos souvenirs de plage paradisiaque et de bord de mer. Utilisées dans les parfums d’ambiance, elles confortent vos clients dans une démarche d’achat en lien avec leurs vacances à venir.  Cependant, Emosens sait aussi les diffuser de façon plus surprenante mais tout aussi efficace, à d’autres fins que l’augmentation des ventes, et la fidélisation de la clientèle. Ce fut le cas pour son client gestionnaire de parking. La diffusion de ces parfums aux notes solaires amène du confort et une sensation d’apaisement et de sérénité dans ces espaces  pouvant se révéler assez anxiogènes.

 

En cohérence avec vos espaces ou de manière disruptive, le marketing olfactif via ces notes solaires établit un lien indélébile entre vous et votre clientèle et l’assurance d’un souvenir de votre marque, doux et chaud, comme un bain de soleil au bord de la plage…

 

(Anaïs Ginestet, fragrance designer)

 

Parlez-nous de votre projet
Retour en haut